Prendre soin des autres et de notre environnement

Edito de la Présidente Aline Monvoisin
Printemps 2021

Ce printemps, bien que marqué par une nouvelle période de confinement, ne doit pas nous laisser sombrer dans une morosité bien naturelle.

Si la distanciation sociale pèse sur nombre de nos concitoyens, nous mettons en oeuvre tous nos efforts pour continuer notre mission dans la cité avec le tissage de liens sociaux si indispensables au bien-être des personnes, des animaux et des amis des animaux.

Ainsi jusqu’à cette nouvelle période de restriction, nous avons repris avec plaisir nos interventions PECCRAM, de carressotherapie, d’aide aux personnes, de lutte contre l’isolement.

En tant que présidente de l’association, je me suis engagée comme membre au CESEL de Puteaux dans la Commission pour les actions sociales, familiales et sanitaires et aider à mettre en application le  » One Health ».

C’est une nouvelle étape dans notre implication sociale et humaine, afin de traverser le mieux possible ces temps bien difficiles pour nombre de personnes.

Assemblée Générale des « Chemins du bonheur » par Visio-conférence

Capture d’écran de la Présidente Aline Monvoisin lors de l’Assemblée Générale du 21 mars 2021

Pour la première fois depuis son existence en 2015, l’association a tenu son Assemblée Générale annuelle le 21 mars 2021 par visio-conférence.

Malgré ce nouveau défi technique lié à la pandémie de la Covid, la présidente Aline Monvoisin a pu rendre compte du développement de l’association et de son engagement dans la cité au niveau social, environnemental, éducationnel…

Voir l’ensemble des activités qui ont eu lieu
en 2019 et 2020 .

Dans un soucis de transparence, et avec la spontanéité nécessaire dans ces conditions de distanciation sociale, l’association  les chemins du bonheur  a voulu rendre public  l’assemblée  générale.

Nos valeurs  fondamentales restent au cœur de notre engagement et nous souhaitons, dans l’intérêt  de tous, poursuivre  nos efforts vers le bien-être. 
La vie est un  apprentissage et il faut une première  fois pour chaque action.
Défi réussi !

La chienne Hélie a retrouvé en toute sécurité les résidents de l’hôpital de Puteaux

Mardi 26 janvier, la chienne Hélie a pu rendre visite aux résidents de l’hôpital de Puteaux qui avaient reçu le vaccin selon les directives gouvernementales.
Après ces mois d’isolement, une trentaine de résidents ont pu s’émerveiller et retrouver la chienne Hélie qui sait si bien leur prodiguer cet amour inconditionnel à chacun d’entre eux.


L’association s’engage dans ces actions de santé publique, en suivant à la lettre toutes les directives sanitaires de rigueur. Il en va de la santé physique et psychologique des résidents, comme du personnel de santé qui s’engage avec tant de professionnalisme et de générosité.
La confiance se construit aussi sur la prudence sanitaire que l’on a instaurée dans notre association. Car nous voulons continuer à mener notre mission en donnant le meilleur de nous même.
Les residents, le personnel de santé, les familles nous ont fait part du plaisir immense qu’ils ont ressenti d’avoir ainsi retrouvé cette chaleur sociale, grâce à la chienne Hélie, si indispensable en cette période inédite.

2021, maintenir le lien social à travers nos actions éducatives avec les animaux

Edito de la Présidente Aline Monvoisin

L’année 2020 nous a toutes et tous mis à rude épreuve. L’association  » les chemins du bonheur » a pris conscience que le lien social peut continuer malgré les difficultés. Le soutien et la bienveillance ont toujours fait partie de nos piliers. La patience et la perseverance sont indispensables pour que nous puissions envisager la nouvelle année avec un maximum de sérénité.
Aussi nous avons conscience que nos interventions PECCRAM dans les écoles à Suresnes et dans les centres de loisirs à Puteaux permettent de renforcer les liens sociaux et donner aux enfants la confiance essentielle pour traverser cette période si difficile. La rencontre avec le Chien leur apportent ces valeurs fondamentales pour être mieux armés.
Et quel émerveillement de contempler les créations des enfants qui interagissent avec la chienne Hélie. Un vrai plaisir d’entendre leur joie et leur fierté lorsqu’ils lui montrent leurs dessins, sachant qu’elle ne fera jamais aucun jugement, mais les regardera avec son regard toujours si expressif en remuant la queue !

Les enfants sont fiers de leurs oeuvres et les parents nous font part de leur joie de voir que leurs enfants n’ont plus peur des chiens après les séances et apprécient cette apprentissage.
Nous poursuivons les formations et les connexions afin de pouvoir informer la population en temps réel sur la relation Homme-Animal-Nature et  » une seule santé » initiée par Loïc Dombreval est à la hauteur des engagements de ce nouveau monde.

Bonne et heureuse année constructive 2021 !

Malgré une année inédite, « les Chemins du bonheur » tient la route …

Dans cette année si particulière et incertaine, des avancées sur la relation Homme-Animal-Nature ont été réalisées.

L’association les chemins du bonheur est fière d’avoir pu contribuer aux côtés de la ville de Puteaux à ce que la ville obtienne le label  » ville amie des animaux », grâce au label créé par la Présidente de la Région Île-de-France Valerie Pécresse (voir guide complet)

Les actions se poursuivent dans les centres de loisirs. Les enfants apprennent à comprendre le langage des animaux, les émotions, comment dire  » bonjour au chien » dans le cadre du programme PECCRAM de Chantal Hazard.

Notre député Loïc Dombreval, qui s’engage pour une santé pour tous, a décidé de durcir les sanctions envers les maîtres qui abandonnent ou maltraitent leur animal.

Il est grand temps que chacun d’entre nous prenne conscience que nous faisons partie
du monde vivant !

Sur ces mots, toute l’équipe des Chemins du bonheur vous souhaite
de joyeuses fêtes de fin d’année !

Les Chemins du bonheur s’implique toujours auprès de la Réserve civique

La réserve civique évolue, l’engagement continue…au sein de l’association les chemins du bonheur.
Nous proposons des nouvelles missions qui nous tiennent à cœur :
– apporter du soutien aux enfants et aux jeunes
– limiter la pollution des milieux naturels
– aider les élèves à faire leur devoirs
– créer et promouvoir le lien social avec les personnes en situation de handicap, de précarité, âgées.
– aller à la rencontre des personnes pour identifier celles qui ont un animal de compagnie et répondre à leurs besoins pour éviter l’isolement et l’abandon.

Cette période nous montre encore combien il est important d’œuvrer pour l’intérêt général.

Puteaux récompensée par FimbACTE

Toute l’équipe de l’association félicite la ville de Puteaux pour le prix  » Trophée d’or » sur l’innovation Publique.
L’association avait contribué à travers diverses diffusions publiques pour montrer l’intérêt du Bulles Dog.

Lors de la fête des voisins au travail » nous avions organisée un événement autour de la Plancha connectée au Théâtre de Verdure de l’île de Puteaux.

Nous serons toujours aux côtés des actions qui donneront du sens à la relation Homme-Animal-Nature.

Voir détails sur
https://urlz.fr/e7Ln

Couvre-feu : les cliniques vétérinaires peuvent accueillir les urgences

Le Conseil national de l’Ordre des vétérinaires n’a pas eu connaissance de dispositions empêchant les vétérinaires d’assurer les services d’urgence pendant le couvre-feu.

© PLOUM-FOTOLIA.COM

Le Conseil national de l’Ordre des vétérinaires précise ne pas avoir eu « connaissance de dispositions empêchant les vétérinaires d’assurer les services d’urgence » pendant le couvre-feu instauré dans plusieurs grandes métropoles pour lutter contre la propagation du virus de la Covid-19.

Même s’il n’est pas fait mention de la santé animale sur l’attestation à présenter pour tout déplacement survenant dans ces villes entre 21 heures et 6 heures du matin, l’Ordre estime que « la ligne « déplacement pour des consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés … » semble indiquée ».

Pas de mesures particulières

Il ajoute ne pas avoir connaissance de « mesures particulières pour les vétérinaires autres que celles qu’ils pratiquent dans la journée, à savoir la limitation du nombre de personnes dans l’établissement et les gestes barrières » .

Les vétérinaires eux-mêmes peuvent effectuer des déplacements professionnels, qui sont le premier motif sur l’attestation. « Pour les vétérinaires se déplaçant pour se rendre au chevet des animaux malades, les conditions de déplacement sont sans doute les mêmes que pendant le confinement de mars à mai dernier », suppose l’Ordre. M.L.

Article paru dans La Dépêche Vétérinaire n° 1545