Couvre-feu : les cliniques vétérinaires peuvent accueillir les urgences

Le Conseil national de l’Ordre des vétérinaires n’a pas eu connaissance de dispositions empêchant les vétérinaires d’assurer les services d’urgence pendant le couvre-feu.

© PLOUM-FOTOLIA.COM

Le Conseil national de l’Ordre des vétérinaires précise ne pas avoir eu « connaissance de dispositions empêchant les vétérinaires d’assurer les services d’urgence » pendant le couvre-feu instauré dans plusieurs grandes métropoles pour lutter contre la propagation du virus de la Covid-19.

Même s’il n’est pas fait mention de la santé animale sur l’attestation à présenter pour tout déplacement survenant dans ces villes entre 21 heures et 6 heures du matin, l’Ordre estime que « la ligne « déplacement pour des consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés … » semble indiquée ».

Pas de mesures particulières

Il ajoute ne pas avoir connaissance de « mesures particulières pour les vétérinaires autres que celles qu’ils pratiquent dans la journée, à savoir la limitation du nombre de personnes dans l’établissement et les gestes barrières » .

Les vétérinaires eux-mêmes peuvent effectuer des déplacements professionnels, qui sont le premier motif sur l’attestation. « Pour les vétérinaires se déplaçant pour se rendre au chevet des animaux malades, les conditions de déplacement sont sans doute les mêmes que pendant le confinement de mars à mai dernier », suppose l’Ordre. M.L.

Article paru dans La Dépêche Vétérinaire n° 1545